Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

bt portail famille5

twitter

facebook

icone instagram  

icone accessibilite

pix transp

Plusieurs dispositifs sont destinés à favoriser directement la formation des demandeurs d'emploi, afin de faciliter leur réinsertion professionnelle. Pôle emploi peut financer, sous certaines conditions, une formation professionnelle nécessaire à la reprise d'un emploi d'un demandeur d'emploi ainsi que des aides à la recherche d'emploi. En cas d'absences non justifiées à la formation des retenues proportionnelles à leur durée sont prévues.

 

Bilan de compétences

Les chômeurs peuvent bénéficier d'un bilan de compétence pendant la période de chômage (indemnisée ou non). Si le bilan de compétences est adapté à vos besoins, vous pouvez demander à en bénéficier à votre conseiller Pôle emploi. Ce bilan de compétence peut être pris en charge en tout ou partie par Pôle emploi.

Les métiers évoluent, vos attentes professionnelles aussi. Pour changer de branche d’activité, évoluer dans votre entreprise, retrouver un emploi ou simplement faire le point, le bilan de compétences est souvent une étape utile. Il permet d’identifier vos connaissances, votre savoir-être et votre savoir-faire, et vous donne des pistes pour construire votre avenir professionnel.

Qu'est-ce qu'un bilan de compétences ?

C’est un protocole d’évaluation, mené par un consultant spécialisé, qui se déroule en trois phases :

  • Une phase préliminaire : pour définir vos besoins, et vous présenter les méthodes et techniques utilisées lors de l’évaluation.  
  • Une phase d’investigation : pour analyser vos motivations, identifier vos compétences et déterminer vos possibilités d’évolution professionnelle.
  • Une phase de conclusion : pour établir un projet professionnel réaliste et prévoir les étapes de sa mise en œuvre.

A la fin du bilan, vous recevrez un document de synthèse accompagné des résultats détaillés de l’évaluation. La déontologie des centres de bilan est très stricte: sauf indication contraire de votre part, les résultats de votre bilan resteront confidentiels.

Pourquoi faire un bilan de compétences ?

  • Pour « faire le point ». Vous ressentez le besoin de faire une pause pour réfléchir à votre passé et mieux vous projeter dans l’avenir ? Vous avez une décision importante à prendre concernant votre carrière ? Vous désirez changer d’environnement professionnel ? Profitez d’un avis qualifié !
  • Pour vous aider à traverser une période difficile. Vous êtes ennuyé, démotivé, vous manquez de perspectives ? Vous vous êtes trop sévèrement remis en question ou avez vécu trop d’échecs ? Dépassez ce sentiment pour aller à nouveau de l’avant !
  • Pour vous aider à traverser une période de transition. Votre environnement professionnel change et vous ressentez le besoin de trouver une nouvelle identité ? Vous vous demandez quels nouveaux savoirs vous devriez acquérir pour assurer vos nouvelles fonctions ?

Un bilan constitue une base solide sur laquelle vous appuyer !

Que vous apporte le bilan de compétences ?

Tout d’abord, une meilleure connaissance de soi, puisque le bilan de compétences implique une démarche d’introspection et d’analyse objective de vos compétences.

Le bilan de compétences aboutit aussi à une meilleure connaissance de l’environnement et des possibilités professionnelles qui vous sont offertes.

Bien sûr, les résultats, en termes de projet professionnel, varient selon les bénéficiaires : une personne en recherche d’emploi, un salarié souhaitant progresser dans son entreprise, un autre désirant changer de secteur d’activité, n’auront pas les mêmes attentes. On retrouve toutefois certains éléments communs :

  • Une confiance en soi renforcée : vous comprenez les raisons de vos échecs passés et pouvez désormais les surmonter, vous découvrez en vous des ressources inattendues, des compétences dont vous n’aviez pas conscience auparavant.  
  • Une autre image du rapport au travail : vous discutez de vos rêves d’enfant, devenus inaccessibles ou obsolètes. Vous apprenez à tourner la page et passez à des objectifs moins idéalistes. Vous êtes prêt à construire à partir de votre situation actuelle.
  • La construction d’un projet professionnel clair et réaliste : vous imaginez les grandes lignes de votre avenir sans vous enfermer dans une vision cadrée et définitive, vous êtes ouvert à l’inconnu et prêt à saisir les nouvelles opportunités.

Le bilan de compétences est parfois l’occasion de donner une nouvelle orientation à sa vie professionnelle : commencer de nouvelles études, entreprendre une démarche de Validation des Acquis de l’Expérience, changer de branche ou monter sa propre entreprise… Dans d’autres cas, il s’agira de travailler sur des choses plus fines, d’accompagner une évolution plutôt qu’une révolution. Le bilan de compétence est aussi un outil de maturation professionnelle.

>> Plus d'informations sur le bilan de compétences, sa procédure et son fonctionnement


 

Formation du demandeur d'emploi

Si vous êtes au chômage, vous pouvez bénéficier d'une formation afin d'acquérir des compétences complémentaires ou d'apprendre un nouveau métier.

Pour connaître les formations existantes, vous pouvez vous renseigner auprès des différents organismes de formation. Si vous êtes demandeur d'emploi, il est nécessaire de demander conseil à un conseiller Pôle emploi, avant d'entamer toutes démarches auprès des centres de formation.

Les formations financées par Pôle Emploi

Le saviez-vous ? En complément des contrats de formation en alternance (contrats de professionnalisation ou d'apprentissage) et des dispositifs de formation relevant d'autres financeurs (les conseils régionaux notamment), Pôle emploi peut vous proposer :

  • une action de formation préalable au recrutement pour vous adapter à une offre d'emploi non pourvue;
  • une action de formation en organisme de formation, visant à répondre aux besoins de recrutement des entreprises sur un territoire ou par une branche professionnelle.

Dans le cadre du contrat d'accompagnement formation initié par le gouvernement pour les jeunes de moins de 26 ans, une offre de formation spécifique permettant l'accès à une certification, ou une adaptation des compétences ou une préparation à la qualification. Ces formations sont mises à disposition par Pôle emploi dans chaque région.

Pour en savoir plus, renseignez-vous auprès de votre conseiller Pôle Emploi, et, pour le contrat d'accompagnement formation, auprès de votre conseiller Mission Locale.

>> Plus d'informations sur le site Pôle Emploi


 

Validation des acquis de l'expérience (VAE)

La validation des acquis de l’expérience (VAE) est un droit individuel qui permet à toute personne engagée dans la vie active de demander la validation de son expérience.

La validation des acquis de l’expérience (VAE) est un droit individuel qui permet à toute personne engagée dans la vie active de demander la validation de son expérience acquise dans l’exercice d’une activité salariée, non salariée ou bénévole, en vue de l’acquisition d’un diplôme à finalité professionnelle, d’un titre professionnel ou d’un certificat de qualification de branche

La VAE c’est aussi :

  • reconnaître que l’on peut apprendre en dehors de situations formelles d’apprentissage,
  • admettre que ses savoirs issus de l’expérience peuvent être reconnus comme équivalents à des connaissances acquises dans une salle de cours.

Elle concerne toute personne justifiant d’au moins trois ans d’expérience : en continu ou discontinu, à temps plein ou à temps partiel, dans une activité salariée, non salariée ou bénévole en rapport direct avec le diplôme, le titre ou le certificat visé.

Attention : Ne sont pas pris en compte, les périodes de formation initiale ou continue, les stages et les périodes de formation en milieu professionnel effectués pour la préparation d’un diplôme, d’un titre ou d’un certificat de qualification professionnelle.

>> Téléchargez le guide "Dynamiser votre carrière avec la VAE"


 

Compte personnel de formation (CPF)

Le compte personnel de formation (CPF) est ouvert à un demandeur d'emploi, inscrit ou non à Pôle emploi, s'il le demande.

Pour en bénéficier, il doit remplir certaines conditions. Les formations éligibles au CPF permettent : d'acquérir une qualification (un diplôme, un certificat de qualification professionnelle, un titre professionnel, une habilitation), ou d'acquérir les connaissances de base (socle de connaissances et de compétences), ou d'être accompagné pour la validation des acquis de l'expérience (VAE).

La liste de formations éligibles au CPF est en cours de publication sur les sites internet du CPF et de la Commission nationale de la certification professionnelle (CNCP).

Un demandeur d'emploi n’acquiert pas d'heures de formation au titre du CPF pendant sa période de chômage. En revanche, il peut mobiliser le crédit d'heures acquis pendant qu'il était salarié.

À savoir : si le demandeur d'emploi cumule son indemnisation avec les revenus d'une activité réduite, il peut acquérir des heures de CPF à proportion de son temps de travail sur l'année.

Pour connaître le nombre d'heures acquises sur son CPF, le demandeur d'emploi doit se connecter au site dédié au CPF et d'activer son. Pour l'activer, il doit avoir son numéro de sécurité sociale. 

>> Plus d'informations: SERVICE-PUBLIC.FR


 

Allocation d'aide au retour à l'emploi formation (Aref)

Si vous suivez une formation validée par Pôle emploi, vous pouvez bénéficier, durant cette formation, de l'aide au retour à l'emploi formation (Aref).

Si vous percevez l'allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE) et suivez une formation prescrite par Pôle emploi dans le cadre de votre projet personnalisé d'accès à l'emploi (PPAE), vous pouvez prétendre à l'aide au retour à l'emploi formation (Aref).

À savoir : si vous ne touchez pas (ou plus) l'ARE le jour de l' inscription en formation,vous pouvez bénéficier, sous certaines conditions, de la rémunération des formations de Pôle emploi (RFPE).

Le montant brut de l'Aref est égal au montant brut de l'ARE que vous percevez.

Toutefois, les cotisations prélevées sur les montants bruts de l'Aref et de l'ARE ne sont pas les mêmes. L'Aref est exonérée de contribution sociale généralisée (CSG) et de contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS). Seule, la participation pour le financement de la retraite complémentaire est prélevée sur le montant de l'Aref. Le montant net de l'Aref ne peut pas être inférieur à 20,54 € par jour.

Comme l'ARE, l'Aref est imposable. L'AREF est versée chaque mois, à terme échu (par exemple, début novembre pour l'allocation du mois d'octobre), dans la limite de la durée des droits restant à l'ARE à la veille de votre entrée en formation.

Les périodes de versement de l'Aref sont déduites de la durée des droits à l'ARE. En conséquence : lorsque la durée de la formation est inférieure à la durée des droits restant à l'ARE, vous bénéficiez à nouveau, à la fin de sa formation, de l'ARE au titre du reliquat de ses droits, lorsque la durée de la formation est supérieure à la durée des droits restant à l'ARE, vous bénéficiez, sous certaines conditions, lorsque vos droits à l'Aref sont épuisés, de la rémunération de fin de formation (R2F).

Si vous ne remplissez pas les conditions pour bénéficier de la R2F, vous pouvez poursuivre la formation jusqu'à son terme en conservant le statut de stagiaire de la formation professionnelle non rémunéré.


Rémunération de fin de formation (RFF)

Si vos droits à l'allocation chômage prennent fin pendant une formation, vous pouvez bénéficier, sous certaines conditions, d'une allocation appelée rémunération de fin de formation (RFF).

Vous pouvez bénéficier de la rémunération de fin de formation (RFF) :

  • si vous êtes inscrit sur la liste des demandeurs d'emploi,

Les formations vous permettant d'acquérir une qualification reconnue et d'accéder à un emploi pour lequel des difficultés de recrutement sont identifiées ouvrent droit à la RFF.

Les formations concernées sont celles qui débouchent sur une qualification:

  • ou reconnue dans les classifications d'une convention collective nationale de branche,
  • ou figurant sur une liste établie par la commission paritaire nationale de l'emploi d'une branche professionnelle.

Les métiers concernés sont les métiers "en tension", c'est-à-dire ceux pour lesquels des difficultés de recrutement sont identifiées.

La liste de ces métiers est établie localement par le préfet de région. La liste prise en compte est celle du lieu de formation et/ou celle de la région du lieu de prescription de la formation.

Lorsque vos droits à l’ARE ou à l’allocation de sécurisation professionnelle sont insuffisants pour couvrir la totalité de la durée de votre formation, vous devez demander la RFF au moyen d'un formulaire disponible auprès de votre agence Pôle emploi. En cas de réponse négative, Pôle emploi vous en informe par courrier motivé.

Vous pouvez alors :

  • renoncer à suivre la formation,
  • ou confirmer votre intention de suivre la formation envisagée sans bénéficier de la RFF,
  • ou, éventuellement, choisir une nouvelle formation compatible avec la durée de vos droits à indemnisation.

Cas des demandeurs d'emploi indemnisés par un ex-employeur public

Si vous êtes indemnisé par un ex-employeur public, Pôle emploi envoie à votre ex-employeur (qui vous verse les allocations chômage) l’attestation de votre inscription à la formation et l’imprimé de demande de RFF. L'ex-employeur public envoie à Pôle emploi la demande de versement de la RFF, 2 mois avant la date de fin de versement de l'ARE. Votre conseiller Pôle emploi vous informe de cette procédure afin que vous puissiez vous assurer auprès de votre ex-employeur que la démarche nécessaire a été réalisée en temps utile.

Durée

La RFF prend le relais de l’ARE ou de l’ASP lorsque la durée de la formation excède la durée des droits de l'une de ces 2 allocations.

Elle permet de continuer à vous rémunérer jusqu'au terme de votre formation. Elle vous est versée mensuellement, à terme échu, jusqu'à la fin de la formation (par exemple, début novembre pour l'allocation du mois d'octobre).

Toutefois, la durée cumulée de versement de l’ARE ou de l’ASP et de la RFF ne peut excéder 3 ans. Le versement de la RFF est subordonné à l'actualisation de votre situation et à votre assiduité. La RFF est imposable. Montant Le montant journalier de la rémunération de fin de formation est égal au dernier montant journalier de l’ARE ou de l’ASP que vous avez perçu à la date d’expiration de vos droits à cette allocation. Le montant mensuel est égal au montant journalier multiplié par le nombre de jours du mois dans la limite de 652,02 € par mois.

 

Dans tous les cas, il est vivement recommandé d'en parler avec votre conseiller Pôle Emploi, qui est votre interlocuteur privilégié, et saura vous orienter vers le ou les dispositifs les plus adaptés.

Agence Pôle Emploi Montmorency: 27 rue Ferber, 95160 Montmorency | Téléphone: 39 49

logo footer

Horaires
d'ouverture :

 

Du lundi au vendredi :
8h30-12h / 13h30-17h
(Fermé le mardi après-midi)

Samedi : 8h30-12h
Seules les permanences sont tenues en Mairie annexe :
Accueil Multiservices, Administration Générale et Etat Civil uniquement.

Hôtel de Ville

36, rue Charles de Gaulle
95170 Deuil-La Barre
Tél. 01 34 28 65 00
Fax 01 34 28 65 90